Si nous pensons à l'Équipe nationale Italienne de football, nous pensons aux triomphes en Coupe du Monde, une véritable puissance sur le domaine du football dans la compétition la plus importante de la planète avec 4 victoires, nous pensons aux grandes légendes du foot italien qui sont connues de tous, nous pensons à son maillot incontestable bleu, élégante, nous pensons au football de catenaccio controversé, nous pensons que la sélection d'Italie atteint toujours les phases finales des championnats, nous pensons à ses fervents supporters. Nous pensons à tout cela et c'est ce dont nous allons parler dans cet article. Nous fairons un parcours par l'histoire de cette équipe qui a donné tant de joies à ses fans et tant de préoccupations à ses rivaux en haute compétition.


Le début de l'Équipe nationale d'Italie de football remontent à 1910 quand les joueurs italiens ont battu la France avec un imposant 6-2. Au niveau des championnats internationaux, les italiens ont participé aux Jeux olympiques de 1920, 1924 et 1928. Lors de ces derniers Jeux Olympiques, le football d'Italie a obtenu son premier meilleur classement en atteignant les demi-finales. À partir de ces débuts, la Squadra Azzurra, La Nazionale, Gli Azzurri, noms avec lesquels l'Équipe nationale italienne est surnommée, aura une longue histoire dans laquelle le football et les événements politiques seront interconnectés. Lors des années 1930, les Italiens conquièrent leur premier grand triomphe en remportant la Coupe du Monde de 1934 alors que le régime fasciste était installé déjà en Italie avec Mussolini au pouvoir. L'Équipe italienne de football a remporté également la victoire à la Coupe du Monde de 1938 et aux Jeux Olympiques de 1936. L'architecte de tous ces triomphes est un entraîneur hors pair; Vittorio Pozzo.

Après la Seconde Guerre mondiale, le vide footballistique produit par ce conflit et des années de bouleversements politiques, la création de la République italienne en 1946 et des années 50 vides de titres dans le domaine du sport roi, nous conduisent aux années 60 où la Squadra Azzurra se réveille et recommence à être la grande équipe des années 1930.


Mais regardons le record de l'équipe lors des participations en Coupes du Monde et en Championnat d'Europe, où nous inclurons les victoires, les qualifications en demi-finales et en finales. Cela nous permettra d'avoir une image claire, une photographie d'arrivée, de la capacité de compétition des Gli Azzurri dans les grands championnats.




Pour en savoir plus sur ses performances dans les décennies suivantes, passons en revue les victoires, les qualifications en quarts de finale, en demi-finales, lors des participations en Coupes du Monde, en Championnats d'Europe et aux Jeux Olympiques. Ce record nous permettra de mesurer les forces de compétitives de l'Équipe de football italienne.


RÉSULTATS PLUS SIGNIFICATIFS DE L'ÊQUIPE DE FOOTBALL D'ITALIE :

ITALIE EN COUPE DU MONDE DE FOOTBALL :

Coupe du Monde Italie 1934 : Champion

Coupe du Monde France 1938 : Champion

Coupe du Monde Mexique 1970 : Finaliste

Coupe du Monde Argentine 1978 : Termine en quatrième position

Coupe du Monde Espagne 1982 : Champion

Coupe du Monde Italie 1990 : Termine en troisième position

Coupe du Monde EEUU 1994 : Finaliste

Coupe du Monde France 1998 : Quarts de final

Coupe du Monde Allemagne 2006 : Champion


ITALIE EN CHAMPIONNATS D'EUROPE DE FOOTBALL :

Championnat d'Europe Italie 1968 : Champion

Championnat d'Europe Italie 1980 : Demi-finaliste

Championnat d'Europe Allemagne 1988 : Demi-finaliste

Championnat d'Europe  Belgique et Pays-Bas 2000: Finaliste

Championnat d'Europe Autriche et Suisse : Quarts de finale

Championnat d'Europe  Pologne et Ukraine 2012 : Finaliste

Championnat d'Europe  France 2016 : Quarts de finales

RÉSULTATS DU FOOTBALL D'ITALIE JEUX OLYMPIQUES :

Jeux Olympiques Anvers 1920 : Quarts de finale

Jeux Olympiques Paris 1924 : Quarts de finale

Jeux Olympiques Amsterdam 1928 : Médaille de Bronze

Jeux Olympiques Berlin 1936 : Médaille d'Or


À partir de 1948, les compétitions de football olympiques ont été jouées par des joueurs non professionnels de catégories amateurs.




JOUEURS DE FOOTBALL ITALIENS LÉGENDAIRES



Mais quels joueurs de légende italiens restent dans la mémoire des supporters de la Squadra Azzurra ?

Jetons un coup d'œil aux meilleurs joueurs du football italien :

Gigi Riva, né en 1944, était un attaquant légendaire des années 60. Son grand exploit est d'avoir été considéré comme l'un des meilleurs attaquants de la seconde moitié du XX ème siècle et d'avoir resté tout au long de sa carrière au club qui l'a vu grandir; Cagliari Calcio, plus précisément de 1962 à 1976, un club de la Sardaigne qui ne fait pas partie des grands du championnat italien. Avec Gigi Riva, ce club a remporté son seul Scudetto, sa seule ligue. Avec cette équipe, Riva a remporté le titre de meilleur buteur de la Serie A italienne en trois saisons; 1966/1967, 68/69 et 69/70. Dans l'Équipe nationale de football italienne, il a remporté le seul Championnat d'Europe remporté par l'Italie, l'Euro de 1968 marquant un but en finale. Il a aussi participé à la Coupe du Monde de 1970 au Mexique où il est devenu une star mondiale pour son jeu et ses buts, bien que lors de la finale, l'équipe italienne n'a pas pu gagner, devant affronter le Brésil le plus remarquable de l'histoire, celui de Pelé, Rivelino et Carlos Alberto. En fait, il détient le record du meilleur buteur de l'histoire de l'Équipe nationale d'Italie avec 32 buts en 42 matchs. Il était surnommé, Rombo di Tuono, la Fureur du Tonnerre, pour les frappes avec son pied gauche, d'ailleurs il fut l'un des grands experts avec son pied gauche et dans les diagonales énergiques.


Gianni Rivera, né en 1943, à Alexandrie, est l'un des grands footballeurs italiens. Il a commencé sa carrière au club dans sa ville natale où il a joué deux saisons, mais a fait toute sa carrière avec l'AC Milan, de 1963 à 1979 où il a contribué à la victoire de l'équipe en deux Ligues des Champions, celles de 1963 et de 1969. Après ce deuxième triomphe Gianni Rivera a remporté le Ballon d'Or en 1969. Un Ballon d'Or avec une forte charge symbolique car il fut le premier joueur italien à obtenir cette distinction. Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du football italien. En équipe nationale, comme son coéquipier Gigi Riva, il a participé au triomphe de l'Équipe italienne au Championnat d'Europe de 1968 qui s'est disputée à domicile, ainsi qu'à la Coupe du Monde 1970 au Mexique, où il a marqué le but vainqueur en demi-finale face à l'Allemagne lors du match qui est considéré comme l'une des rencontres les plus remarquables de la compétition mondiale de football, le Match du siècle. Il Bambino d' Oro, l'un des 10 meilleurs de l'histoire, savait à la perfection mener l'équipe, il avait des yeux partout, son jeu était lent, rationnel et élégant, mais était à la fois très imaginatif. L'entraîneur de Milan Nereo Rocco a dit qu'avec lui, vous pouviez transformer n'importe quelle situation sur le terrain de jeu, qu'il était un génie.

Paolo Rossi, né en 1956, fut l'attaquant italien des années 70 et 80 par excellence. Contrairement à ses collègues précédents, il a joué dans de nombreuses équipes différentes de la Série A italienne; Como, Vicenza, Perugia, Juventus, Milan et Verona. Mais c'est à la Juventus qu'il a développé son plein potentiel footballistique de 1981 à 1985 en remportant deux Scudettos de Serie A, une Coupe, une Ligue des Champions entre autres. En tant que joueur de la Juventus, il a remporté le Ballon d'Or en 1982. Cette année 1982 est l'année de ses plus grands succès, l'année de la Coupe du Monde 1982 en Espagne que l'Italie a remportée. À souligner les trois buts marqués à l'équipe brésilienne dans la deuxième phase du championnat et le premier but de la finale contre l'Allemagne fédérale. Pour cela il remportera la Golden Boot en tant que meilleur buteur de la compétition avec 6 buts. Il a également participé à l'âge de 21 ans à la Coupe du Monde Argentine 78 où l'Italie termina quatrième grâce notamment à 3 buts de notre star. Il a également participé à la Coupe du Monde de 1986 au Mexique, c'est-à-dire que dans les années 70 et 80, il fut un joueur international très connu en dehors de son Italie natale. Un joueur très habile, rapide, toujours bien positionné, toujours prêt face aux erreurs de ses adversaires dans la zone et avec beaucoup de succès dans ses tirs, qualités d'un crack de son temps.


Paolo Maldini, né en 1968, est sans aucun doute le meilleur arrière gauche et défenseur central de l'histoire du football italien. Ce joueur vedette de l'AC Milan a passé toute sa carrière avec l'équipe Rossoneri - de 1985 à 2009 - où il est considéré comme une légende pour les supporters milanais. Avec le surnom d'Il Capitano, il est le joueur avec le plus de matchs joués dans l'histoire de l'équipe milanaise. Il suivait la tradition familiale car son père fut aussi un joueur historique du Club et ses fils jouent dans les catégories inférieures du Milan.

À Milan, il a tout gagné entre autres cinq championnats de la Ligue des Champions, les premiers en 1989 et en 1990 sous la direction de Sacchi et le dernier en 2007. Il a remporté sept Scudettos. Dans l'Équipe nationale Italienne, il a commencé à jouer en 1988 où il fut capitaine lors de 76 rencontres des 126 matchs dans lesquels il a porté le maillot de la Squadra Azzurra. Il participa aux Coupes du Monde de 1990, 1994, 1998 et 2002 sans pouvoir réaliser son rêve de remporter une victoire, la récompense la plus précieuse de tout footballeur qui représente son pays dans un Mondial. Il n'a pas pu non plus remporter un titre dans les Championnats d'Europe de 1988, 1996 et 2000. De toutes ces participations, nous soulignons la deuxième place de la Coupe du Monde de 1994 aux États-Unis où l'Italie a atteint la finale contre le Brésil de Romario et Bebeto. Lors de l'Euro de Belgique et Pays-Bas, il s'est également qualifié pour disputer la finale contre la France de Zidane, Deschamps et Thierry Henry mais les Français ont gagné 2-1. Parmi les nombreuses distinctions, nous soulignons son inclusion  dans l'équipe-type de FIFA/FIFPro World XI en 2005 . L'AC Milan a retiré le numéro 3 en son honneur. En tant qu'arrière gauche, il jouait avec professionnalisme et élégance, sa sécurité était telle qu'il est également passé très souvent à l'attaque . Son jeu, sa force et sa personnalité ont donné une touche de légende à une position qui, dans le football, n'a généralement pas beaucoup de publicité. Avec Costacurta, Baresi et Tassotti il a créé une défense historique et insurmontable.

Roberto Baggio, né en 1967 est le meilleur 10, le meilleur meneur de jeu dans l'histoire du football italien. Le Divin Codino, comme on l'appelait, a joué avec de nombreuses équipes italiennes à partir de 1983; avec le Vicenza, la Fiorentina, la Juventus où il a joué cinq ans et remporté le Scudetto de la Serie A en 1995, avec le Milan où il a passé deux saisons où il a contribué à gagner le Scudetto, le Bolonia, et l'Inter où il est resté deux saisons. Il a fini sa carrière en 2004 au Brescia après quatre saisons. Dans cette équipe, ils ont retiré le numéro 10 en son honneur. Quant aux Coupes du Monde, il a participé aux Coupes du Monde de 1990, celle de 1994 avec Maldini où l'équipe italienne fut finaliste et lors de la Coupe du Monde 1998. Comme son compatriote Maldini, il n'a pas pu décrocher le titre mondial ou européen. Pourtant, il a marqué 27 buts en 56 matchs, la quatrième meilleure marque du football italien. Son année d'or a été 1993 où il a remporté la Ligue Europa de l'UEFA et le Ballon d'Or en 1993 avec la Juventus. Avec l'Équipe nationale il fut un grand leader dans les années 90. C'était un joueur polyvalent, il ne serra pas connu pour les titres remportés mais pour ses moments de foot lumineux, comme le but contre la Tchécoslovaquie lors de la Coupe du Monde 1990, une course de dribble contre ses rivaux de cinquante mètres. Sa vitesse, ses dribbles, sa maîtrise du ballon, ses coups de génie, son jeu anarchique sur le terrain de jeu avec des changements de rythme, très discipliné à l'entraînement, un football intuitif et poétique sont entre autres les grandes qualités les valeurs de cet excellent footballeur italien.




Les maillots de football de l'équipe italienne sont d'une grande élégance et reflètent l'importance de la mode dans la culture italienne. Nous vous invitons à visiter la section de Maillots Vintage Italie de notre boutique en ligne Retrofootball®. Vous pouvez faire un tour par les maillots historiques de l'Italie avec son bleu caractéristique de la maison de Savoie, et l'écusson du drapeau italien.

Vous pouvez commencer par l'ancien Maillot Rétro Italie années 70le maillot du "match du siècle", en continuer avec le Maillot rétro Italie Coupe du Monde 1982 extérieur, un polo blanc avec couleurs du drapeau italien sur le cou et sur les manches courtes ou le Maillot Rétro Italie de la Coupe du Monde 1990.

Chaque maillot nous raconte l'histoire des joueurs qui les ont porté, les compétitions auxquelles ils ont participé et les légendes. Des maillots intemporels pour sentir les couleurs de l'histoire du football italien sur votre propre peau.