Maillots rétro Argentine

Maillots rétro Argentine

8 article(s)

par page   |  

Nous vous présentons la collection de Maillots rétro de football de l'équipe d'Argentine, une des équipes les plus populaires et récompensées du continent américain; les Albicelestes ont remporté deux fois la Coupe du monde de football, notamment en 1978 et en 1986 et détiennent la deuxième place dans le ranking de victoires à la Coupe América. En outre, la légende et la forte personnalité de ses joueurs, entre les meilleurs du Monde de tous les temps, tels que Diego Armando Maradona dans le passé ou de Messi aujourd'hui et la passion des supporters du football argentin font de cette équipe l’une des plus suivies de la planète.

Entre autres vous trouverez les suivants maillots de football rétro:

Maillot rétro Argentine 1978, Championne du Monde. En 1978 La Coupe du Monde se joue en Argentine, le pays est en extase compte tenu de l'enracinement populaire du football en argentine, de la passion avec laquelle le sport roi est suivi dans le pays. Sous la direction de Menotti et avec la participation de joueurs de grande renommée comme Kempes, Bertoni ou Passarella les Argentins remportent le trophée en finale, 3-1, contre la Hollande de Neeskens et Krol. Une victoire de rêve pour le football Argentin.

Maillot rétro Argentine 1982. Lors de la Coupe du monde de 1982, l’équipe Argentine de Menotti a atteint la deuxième phase de groupes. L'équipe n'a pas pu remporter les rencontres face à l'Italie, future championne et le Brésil. L’équipe Albiceste avait une excellente sélection: Diego Armando Maradona, Mario Kempes, Valdano, Passarella et le défenseur de la Fiorentina, Bertoni. Le maillot de l'Argentine de 1982 est néanmoins l'un des plus élégants de l'équipe albiceleste, un incontournable.

Maillot rétro Argentine Championne du Monde de 1986, le légendaire maillot albiceleste de 86, témoin de grands moments de l'histoire du football. C'est le championnat de la meilleure performance de Maradona en quarts de finale contre l'Angleterre où il a inscrit son doublé historique; le but de La main de Dieu et le plus beau dribble de l'histoire de la Coupe du Monde. Valdano, Burruchaga ou le gardien de but Pumpido ont accompagné la star argentine dans une aventure qui s'est terminée par une victoire en finale contre l'Allemagne de Rumenigge.

Maillots d'Argentine de foot rétro vintage. Un parcours remarquable par les événements du football Argentin pour tous les passionnés du sport roi de l'Amérique du Sud.  Mode rétro vintage pour homme et femme à ne pas manquer.

Histoire et maillots de l'Équipe de football d'Argentine

L’équipe de foot de l’Argentine, une des plus accomplies de l’Amérique du Sud et du monde, n’est pas reconnaissable sans son maillot iconique. Ce maillot aux rayures bleu clair et blanches a été porté par deux joueurs de foot qui sont des légendes au niveau de Zidane et Pelé, et peut-être même meilleurs : Diego Maradona et Lionel Messi.

Le début de l’équipe nationale de l’Argentine : La AFA, Asociación del Fútbol Argentino, crée en 1893 par l’Écossais Alexander Watson Hutton, est la plus ancienne de toutes les associations de football en Amérique du Sud. Leur premier match se déroule à Montevideo en 1901, contre l’Équipe nationale d’Uruguay, et l’Argentine le remporte 3-2. Les Argentins jouaient avec un maillot blanc. C’est seulement en 1908, dans la Copa Newton, que le maillot rayé bleu clair et blanc, « la Albiceleste » fait ses débuts. Depuis, il a presque été exclusivement utilisé par l’Équipe nationale, avec très peu d’exceptions.

L'équipe de football argentine en 1925
L'équipe de football argentine en 1925


Les deux premières Coupes du Monde : L’Argentine était l’une des favoris pour la Coupe du Monde en 1930, et leur attaquant Guillermo Stabile, du club argentin Huracan était en grande forme. Une victoire contre la France dans un match controversé et fougueux, suivi par des victoires contre le Mexique et le Chili avec 5 buts de Stabile établit une demi-finale contre les États-Unis. Les Américains marquent un but à la toute dernière minute, mais les six buts des argentins avant cela leur mènent en finale. On estime qu’entre 10 et 15 mille spectateurs Argentins ont tenté de regarder le match, mais il n’y avait pas assez de bateaux, et donc beaucoup d’Argentins n’ont même pas ancré à Montevideo avant la fin du match. Malheureusement pour ceux qui ont parvenu, le résultat était décevant : 4-2 pour l’Uruguay.

En 1934, il y avait seulement quatre équipes hors de l’Europe parmi les 16 équipes qui participent à la Coupe du Monde en Italie. L’Uruguay refuse de participer, et le Chili et le Pérou abandonnent, donc l’Argentine et le Brésil se qualifient sans même jouer un match. Des disputes internes ont lieu dans le camp argentin et aucun joueur ayant joué dans la finale 4 ans avant n’a participé à cette Coupe du Monde. Les matchs sont directement éliminatoires, et la Suède parvient à remonter un déficit d’un but deux fois pour vaincre les Argentins 3-2.

Un manque de succès sur plusieurs Coupes du Monde : L’Équipe nationale du foot argentin ne participe pas à la Coupe du Monde de 1938, de 1950 ou de 1954, dû à des désaccords avec FIFA et la fédération brésilienne pour 38 et 50, et dû à une décision politique en 1954. Tout de même, ils sont victorieux dans la Copa America en 1937, 1941, 1945, 1946, 1947, 1955 et 1957. L’entraîneur de toutes ces équipes victorieuses est leur ancien buteur vedette, Guillermo Stabile. L’équipe de 1957 est la plus notable de cette période, avec des joueurs tels que Oreste Corbatta, Humberto Maschio et Antonio Angelillo, qui capturent l’imagination de l’Amérique du Sud avec leur jeu technique et artistique.

Cependant, en 1958 pour la Coupe du Monde en Suède, Maschio, Angellilo et Sivori ne sont pas sélectionnés par Stabile, et malgré une victoire contre l’Irlande du Nord, deux défaites face à l’Allemagne de l’Ouest et la Tchécoslovaquie (avec un score de 6-1) mènent à l’élimination de l’équipe de foot nationale. Pour un match, les joueurs étaient obligés de porter un maillot jaune parce qu’il n’y avait pas assez de maillots Albicelestes. En plus de cela, prétendument, 10 000 argentins ont attendu l’arrivée des joueurs à Buenos Aire pour les insulter. Cette Coupe du Monde est nommé « El desastre de Suecia » : le désastre en Suède.

L'équipe de football argentine en 1958
L'équipe de football argentine en 1958

En 1962, l’histoire est toute aussi décevante : une victoire, un nul et une défaite n’est pas assez pour sortir du groupe, et l’Argentine rentre du Chili avec un manque de succès prononcé.

La Coupe du Monde de 1966, accueilli par l’Angleterre, était un peu mieux. Deux victoires et un nul dans la phase de poule mène à un quart de finale contre les hôtes. Ce match est très fougueux, et les Argentins ressentaient un favoritisme envers les Anglais de l’arbitre. Antonio Rattin est expulsé du match pour « langage violent » malgré le fait que l’arbitre ne parlait pas un mot d’espagnol. En forme de proteste, Rattin s’assoie sur un tapis rouge prévu pour la Reine et se fait escorter du terrain par deux policiers. C’est un incident très important dans l’histoire du foot, car l’invention des cartons jaunes et rouges en dépend.

L’Équipe argentine ne se qualifie même pas pour la Coupe du Monde de 1970, la seule fois de leur histoire et un des faits le plus humiliant pour le foot argentin.
Les qualifications pour 1974 ne sont pas du tout faciles non plus. Avec un match en Bolivie, dans la capitale La Paz, il y avait des inquiétudes par rapport à l’altitude. L’équipe argentine, vainqueur par un score de 1-0, est surnommé « La Selección Fantasma », parce qu’il y avait tellement peu d’informations de la part des médias. Kempes a même révélé que l’équipe argentine a dû jouer afin de récolter de l’argent pour de la nourriture, parce que l’AFA les avait oubliés ! Ils se qualifient tout de même mais c’est encore une fois une performance décevante. Ils passent au deuxième tour mais des défaites face au Brésil, aux Pays-Bas et un nul contre l’Allemagne de l’Est les éliminent.

Sur notre sélection de maillots vous pouvez voir el Maillot rétro Argentine 1974 avec une seule bande bleue, le col en v, minimaliste et très beau.

Le triomphe de 1978 : L’Argentine accueillit le reste du monde pour la Coupe du Monde de 1978 dans leurs stades comme « el Estadio Monumental » et « el Estadio Jose Amalfitani ». Ce tournoi est très controversé et la performance de l’équipe de foot est un petit peu sali par d’autres circonstances. Tous les matchs étaient censés se jouer à soi 13h45 ou 16h15 mais sans raison particulière, l’Équipe de l’Argentine dispute ses matchs à 19h15. Ceci paraît anodin, mais avantage tout de même les Argentins. Après que le Brésil et l’Argentine sortent victorieux de leur première poule, ils gagnent leur premier match dans leur deuxième poule, puis font match nul. Le Brésil affronte alors la Pologne et veut jouer en même temps que l’Argentine, car le gagnant de la poule se jouera à la différence de buts. Cela signifie que l’Argetine sait qu’ils doivent gagner par au moins 4 buts, et avec un gardien pour le Pérou né en Argentine, ils gagnent 6-0. De plus, les Pays-Bas, finaliste perdant contre l’Argentine, refusent d’aller aux cérémonies d’après-match à cause du manque de fairplay de l’Argentine. Cependant, il y avait bien sur des moments glorieux footballistiques argentins. Mario Kempes devient un des trois seuls joueurs de l’histoire à remporter la Coupe du Monde, le titre de meilleur buteur et le titre de meilleur joueur avec Garrincha et Paolo Rossi. Ils marquent un doublé dans trois matchs, y inclut la finale contre les Pays-Bas où il inscrit un but dans la première mi-temps et un autre en prolongation. En phase de poules, il fait une parade avec sa main et donne un pénalty au Pérou.  Une autre vedette de l’équipe, Ubaldo Fillol, le gardien de but, le stoppe. Ce gardien de but est considéré le meilleur gardien argentin et un des meilleurs gardiens de tous les temps. À cette Coupe du Monde, il porte le numéro 5 plutôt que  le 1. Le gardien Argentin porte un maillot vert avec un col blanc et un short court noir, et ‘el Pato’, ainsi dénommé, est choisi comme meilleur gardien de cette Coupe du Monde.

Mario Kempes à la Coupe du monde 1978 en Argentine
Mario Kempes à la Coupe du monde 1978 en Argentine

Vous pouvez voir la réplique du maillot rétro d’Argentine 1978 sur notre sélection de maillots de la plus haute qualité pour tous les supporters du foot argentin.

Une Coupe du Monde décevante : Bien qu’il ait presque été sélectionné en 78, c’est en 1982 que Diego Armando Maradona fait ses débuts en Coupe du Monde. D’autres joueurs notables pour cette équipe argentine étaient Osvaldo Ardiles, un de seulement trois joueurs de l’effectif à ne pas jouer en Argentine, et le capitaine Daniel Passarella. Malheureusement, une défaite contre la Belgique et des victoires contre la Hongrie et El Salvador mène l’Argentine dans la poule de la mort au prochain tour. Maradona a seulement 21 ans et l’Argentine n’avait pas les réponses pour arrêter les équipes d’Italie de Paolo Rossi et du Brésil de  Zico, Socrates, ainsi que leurs compatriotes brésiliens et italiens. Ils perdent leurs deux matchs et sont éliminés, à la grande déception de la population argentine.

Ci-dessus le Maillot rétro Argentine 1982, des débuts de Diego Armando Maradona en Coupe du Monde. Sur la fiche du produit vous pourrez voir la photo d’époque avec un très jeune Maradona portant avec orgueil le maillot de son pays.

Une deuxième victoire pour l’Argentine : En Coupe du Monde Mexique 1986, il y avait beaucoup d’anticipation pour les Argentins, pour une raison en particulier : Diego Maradona. À 25 ans, il est près du pic de ses performances, et cette Coupe du Monde fut vraiment la sienne. Le quart de finale contre l’Angleterre est vraiment symbolique de Maradona : son premier but est sublime, il dribble joueur après joueur anglais jusquà ce qu’il passe le gardien et met le ballon dans le but. Son deuxième but en revanche n’est pas aussi sublime, mais est tout autant adoré par les Argentins. Maradona et Shilton sautent ensemble pour le ballon, mais l’Argentin y arrive en premier grâce au fait qu’il utilise sa main plutôt que sa tête. Les arbitres ne sifflent pas pour la main, et l’Argentine élimine l’Angleterre avec un score de 2-1. Quand on lui interroge après le match, il dit que ce n’est pas sa main, mais la main de Dieu. En demi-finale, il inscrit deux buts face à la Belgique et c’est Maradona qui fait la passe décisive à Burrachaga pour le troisième but pour gagner 3-2. Les allemands avaient repéré le danger que représentait Maradona et Lohar Matthaus a essayé de faire un marquage individuel, mais ce fut insuffisant.

Diego Armando Maradona, la championne du monde en 1986
Diego Armando Maradona, la championne du monde en 1986

Regardez ci-dessus sur la fiche du Maillot rétro Argentine Championne du Monde 1986 l’image iconique de Maradona soulevant le trophée sur le terrain de jeu. Le maillot aussi est très beau, à col rond avec les manches courtes et avec les bandes albicelestes plus petites. Un must pour les passionnés de Maradona.

Les années 90 : La Coupe du Monde d’Italie 1990 fut une autre performance impressionnante de l’équipe de l’Argentine de football. Les joueurs portent des maillots d’Adidas, avec des rayures plus fines que précédemment et un col v. Des cartons rouges sont donnés dans tous les matchs d’Argentine sauf un, et un pénalty converti par Brahme à la dernière minute en finale signifie que l’Argentine est dauphin.

La victoire en demi-finale est le dernier triomphe de Diego Maradona avec l’Argentine malheureusement, car en 1994 il est contrôlé positif pour éphédrine. Le moral de l’équipe est impacté, et l’équipe Roumaine, mené par Hagi, les élimine avec un score de 3-2.

Lors de la Coupe du Monde France 1998, ils se font éliminer par les Pays-Bas en quart de finale, malgré une bonne performance de Roberto Ayala, le gardien.

Trois Coupes Du Monde difficiles : En 2002 en Coupe du Monde du Japon et Corée du Sud, l’Argentine se fait sortir en phase de poule, une grande désillusion pour les Albicelestes.

En 2006 en Coupe du Monde jouée en Allemagne, l’Argentine arrive à sortir de la phase de poule, et élimine le Mexique avec un score de 2-1, et devient seulement une des cinq équipes à marquer plus d’un but dans la phase éliminatoire. L’Allemagne les élimine au prochain tour sur pénaltys avec Esteban Cambiasso qui rate le dernier pour l’Argentine.

Bien que Lionel Messi joue bien lors des Mondiaux de 2006 et de 2010, il n’est pas assez pour porter l’Argentine plus loin que les quarts de finale. L’Allemagne inflige une défaite embarrassante avec un score de 4-0 et Messi est invisible pendant le match.

Les Coupes du Monde 2014 et 2018 : La Coupe du Monde 2014 est la plus décevante pour Messi, et très décevante pour l’Argentine en général car l'équipe perd la finale face à l'Allemagne. C’est une performance extrêmement solide défensivement et pas très créative offensivement, avec 1 but concédé et 0 marqué en  finale l'équipe termine en deuxième position .

En 2018, ils se font éliminer par les gagnants de la Coupe du Monde une troisième fois d’affilé. Dans un match très mouvementé, la France en sort vainqueur 3-2.

Avec la Copa America qui se déroulera en Argentine et Colombie, l’Argentine va espérer prendre leur 15ème titre.

Toute ces allées et retours ne peuvent pas nous faire oublier que l’Équipe Argentine de football a remporté en deux occasions la Coupe du Monde, en 1978 et 1986, ayant joué trois finales; en 1930, 1990 et 2014, que l’Albiceleste a également remporté en quatorze occasions la Copa America et compte aussi avec deux Médailles d’or olympiques. Si nous disons que certaines participations à certaines Coupes du Monde sont décevantes c’est à cause de cette splendide performance et aux exigences et à l’attention que méritent les grandes équipes du football mondial. Et certainement l’Argentine en est une. Ces maillots mythiques à rayures blanches et bleues représentent la passion pour le football de cette grande nation du sport roi.

Whatsapp Web